Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #astuces - bon a savoir catégorie

2014-11-17T23:35:10+01:00

Remèdes de grand-mère pour chasser les maux de l’hiver !

Publié par dalila

bonjours à tous,voici un article que j'ai trouvais et qui ma plus donc je le partage avec vous.

Froid, manque de lumière, vie confinée : en hiver, notre organisme n’est pas à la fête et il est plus vulnérable. Résultat : fatigue, rhume, toux persistante, problèmes digestifs, les petits maux de l’hiver s’accumulent et nous gâchent la vie ! Pour vous aider à passer le cap en douceur, voici une sélection d’aliments et d’astuces qui vous aideront à lutter naturellement contre tous ces désagréments.

Attention : même s’ils sont bien meilleurs à manger que des médicaments, ils ne remplacent en aucun cas une visite chez le médecin ou le pharmacien en cas de symptômes persistants.

L’ail

- Son portrait : consommé de tout temps comme épice ou remède, les écrits les plus anciens concernant sa culture datent des Sumériens (2 500 av. J.-C.). Ce « superaliment » est réputé pour stimuler la circulation, favoriser la digestion et agir sur les défenses de l’organisme. Et naturellement, il chasse aussi les vampires ! Attention toutefois aux excès : en trop grandes quantités, l’ail peut entraîner des problèmes gastriques.

- La recette de grand-mère : pour dégager les voies respiratoires et lutter contre le nez qui coule, faites bouillir 250 ml d’eau, ajoutez-y 3/4 gousses émincées finement, 1 cac de jus d’oignon et une pincée de sel. À consommer 2 fois par jour minimum afin de profiter de l’action antiseptique et anti-inflammatoire de l’ail.

.

La cannelle

- Son portrait : largement utilisée par les deux plus anciennes médecines du monde (la médecineayurvédique et la médecine chinoise), la vraie cannelle (originaire du Sri Lanka) présente des propriétés antibactériennes et antivirales, notamment sous la forme d’huile essentielle. Une étude japonaise a montré, en 2007, que son principal composant inhibe la croissance du virus de l’influenza, virus de la grippe.

- La recette de grand-mère : à boire dès que la gorge picote, un verre de lait chaud avec 15 g de cannelle mélangée à un zeste de citron. Ce mélange apaise fortement les maux de gorge grâce à l’action combinée de ses trois composants.

Le citron

- Son portrait : gorgé de qualités et peu couteux, cet agrume a de multiples usages en cuisine. Outre la vitamine C (dont un simple citron satisfait déjà 187 % de l’apport nutritionnel journalier recommandé), il est également riche en potassium et vitamine du groupe B. Sans oublier des quantités appréciables de magnésium, calcium, phosphore, vitamines A et E pour un si petit fruit !

- La recette de grand-mère : boire à jeun tous les matins le jus d’un demi-citron dans une tasse d’eau chaude. Cette astuce toute simple est préconisée dans de nombreux régimes détox pour éliminer les toxines, stimuler le foie, purifier le teint, renforcer le système immunitaire (vitamine C)… Bref, les bienfaits de ce rituel matinal sont multiples et il est sans aucune contre-indication !

-

Le cumin

- Son portrait : proche parent du carvi et de l’anis vert, connu depuis l’Égypte ancienne, son usage est très répandu dans la cuisine indienne et nord-africaine. Il est réputé diminuer les flatulences et les ballonnements, stimuler la digestion et éliminer les spasmes de l’intestin. Ces propriétés antispasmodiques ont été confirmées par la recherche, notamment pour l’huile essentielle de cumin.

- La recette de grand-mère : en cas de douleurs du ventre, gaz, ballonnements, etc., préparez une tisane en utilisant 1 cac de graines pour 1 tasse d’eau. Faites bouillir 1 minute comme pour une décoction et laissez infuser 10 minutes. À consommer tant que la crise n’est pas passée…

Le gingembre

- Son portrait : employé en Chine et en Inde comme plante condimentaire et médicinale depuis plus de 5 000 ans, le gingembre a été l’une des premières épices à faire son entrée en Europe. Grecs et Romains en font déjà mention dans leurs écrits médicaux. En phytothérapie, il est indiqué pour les problèmes digestifs (nausées, vomissement), le manque d’énergie et de vitalité, mais aussi pour combattre les infections.

- La recette de grand-mère : pour lutter contre le rhume et les refroidissements, vite une décoction épicée ! 10 cl d’eau, du gingembre frais (environ 3 cm épluché et découpé en petits dés), 3 grains de poivre noir, 1 demi-bâton de cannelle (ou 3 pincées de cannelle en poudre), 1 citron et 1 cac de miel. Faites chauffer 5 min à petits bouillons l’eau, le gingembre, le poivre et la cannelle. Laissez infuser 5 minutes à couvert et filtrez. Ajoutez le citron et le miel. À boire 2 fois par jour pendant 2 ou 3 jours.

Le miel

- Son portrait : le miel est un « alicament » naturel aux multiples propriétés appréciables en hiver : antiseptique, antibiotique, apaisant, cicatrisant, etc. Privilégiez les miels de thym, d’eucalyptus, de lavande ou de sapin, plus riches en actifs antiseptiques.

- La recette de grand-mère : le plus simple pour les enfants, 1 à 2 cac avant de se coucher pour apaiser les toux nocturnes. Ne pas oublier de se laver les dents après pour éviter les caries ! Autres solutions, cette infusion pomme, miel et cannelle, ou bien la version grog : 1 cas délayée dans de l’eau chaude citronnée, deux fois par jour et surtout avant de se coucher pour mieux dormir et moins tousser.

L’orange

- Son portrait : fruit du soleil par excellence, l’orange a presque la même composition et les mêmes qualités que le citron, avec l’avantage d’être plus douce et mieux tolérée par l’organisme. Cependant, évitez d’en abuser à cause de son pouvoir dépuratif qui peut fatiguer le foie. Et consommez-la de préférence le matin, car comme le dit un proverbe arabe : « L’orange est d’or le matin, d’argent à midi et de plomb le soir. »

- La recette de grand-mère : une orange pressée chaque matin (40 milligrammes de vitamine C pour 100 grammes) redonne de l’énergie et augmente les défenses de l’organisme. Un verre par jour suffit. En cas de gros « coup de pompe », essayez cette variante 100 % vitaminée.

Le thym

- Son portrait : reconnu pour ses propriétés médicinales depuis l’Antiquité, ce n’est qu'à partir du XVIe siècle que le thym est devenu l’emblème de la cuisine provençale. Son parfum exceptionnel ne doit pas faire oublier ses vertus antiseptiques, antalgiques et spasmolytiques qui en font l’un des « alicaments » les plus efficaces pour les bronches.

- La recette de grand-mère : pour lutter contre la toux et la gorge irritée, une tisane de thym 3 à 4 fois par jour ! Comptez 1 cac de feuilles de thym pour une grande tasse d’eau chaude. Laissez infuser 5 à 10 minutes. Si le goût est trop fort, vous pouvez rajouter 1 cac de miel.

La foodthérapie, elle n’a pas fini de nous surprendre ! Et vous, quelles sont vos astuces pour vous requinquer et contrer les infections hivernales ?

source:ma vie en couleur.

Voir les commentaires

2014-09-25T22:13:00+02:00

LE MOUTON DANS TOUS SES ETATS...

Publié par dalila

 *noms et recommandations pour

  chaque partie de la viande de mouton.

 

*les cotelettes ou carrés:

  le carré regroupe les cotes découvertes,   

  les cotes premières et secondes.

 pour une belle croute croustillante et un moelleux de la viande.

on lui préférera une cuisson au four(n'oubliez pas de demander au boucher

de le manchonner pour un plus belle effet).

quand aux cotelettes,il est préférable de les grilller à la poele ou au bbq.

 

*l'épaule:

  contrairement à l'épaule d'agneau,la cuisson de l'épaule de mouton

est restreinte.gustativement,pour obtenir le meilleur de cette partie,il est

préférable de la braiser lentement par le biais d'une cuisson en tajine ou en ragout,à l'étouffée.evitez de consommer cette partie en cuisson rosée,sa mastication pourrait étre dificile!

 

*la selle:

entière et désossée,elle est idéale farcie et rotie lentement au four.elle offre par ce biais une tendreté sans pareil.tranchée,préférez-lui une cuisson au four mais n'hésitez pas au préalable à la poéler pour obtenir une belle croute dorée.

 

*le gigot raccourci:

il s'agit du gigot sans la selle,sinon c'est un gigot entier.

découpé en petites pièces,on peut le consommer en brochettes,grillé et sauté.entier,on lui préférera une cuisson braisée ou lente au four.

 

*le collier:

cette partie est particulièrement appréciée pour les bouillons comme celui du couscous ou encore pour les chorbas et hariras(soupe).en effet,ces morceaux ont la particularité de réunir l'os,la moelle,la viande et le gras.ils diffusent donc plus de saveur au plat.cependant,cette partie n'offre qu'une petite quantité de viande,on peut donc la compléter avec un morceau de poitrine ou d'épaule.

 

*la poitrine:

la façon la plus aisée de la préparer est de la faire mijoter lentement dans une sauce.on peut également l'apprécier rotie ou méme grillée au barbecue en respectant quelques régles simples comme la faible intensité des braises.

 

*les abats:

nombreux sont ceux qui se séparent de certains abats demouton à la préparation,notamment les intestins et la panse(paroi de l'estomac)qui demandent un nettoyage minutieux et en profondeur par pré-ébullition.si vous les utilisez,aprés ce rituel,le seul mode de préparation adapté à ces parties est la cuisson longue en sauce.pour le reste,foie,coeur,cervelle,poumons et reins,il suffira de les débarrasser des grosses veines et du gras,pour les intégrer à vos préparations.

 

question:

 

*je n'aimes pas l'odeur forte que dégage le mouton dans les plats,comment en atténuer le gout prononcé???

 

la suppression totale ou partielle des parties grasses permet d'obtenir une odeur moins forte de la viande dans le plat.il est important,voire quasi nécessaire,de marier la viande de mouton aux épices dont les saveurs melées se marient merveilleusement.pensez donc aux aromates;ail,coriandre,thym,ras el hanout,piment doux ou fort,ect.....

 

*je n'aime pas la viande de mouton rosée,j'aimerais obtenir des gigots tendre,particulièrement autour de l'os,comment réussir la cuisson du mouton au four???

dans le pays du maghreb,la viande est trés rarement appréciée bleue ou rosée,on la préfère essentiellement avec un coeur tendre.la cuisson du gigot est particulièrement difficile à maitriser.lorsque l'on souhaite une viande moelleuse,il est important que la  température du four n'excède pas les 170/180°C.une autre astuce consiste à recouvrir le gigot hermétiquement de papier alu pour une cuisson lente.et pourquoi pas,investir dans une mijoteuse pour les adeptes de viandes braisées à souhait!

 

*quelle quantité de viande dois-je prévoir en moyenne pour chaque personne?

 

pour les parties de type cotes,comptez-en 2 par personne.pour les autres parties avec os,comptez environ 200gr par personne.et pour les parties sans os ou désossées,il suffira de 150gr par personne.il faudra aussi prendre en compte l'accompagnement.s'il est bourratif(pates,riz,pdt),on pourra diminuer de 50gr la quantité de viande par personne.

Voir les commentaires

2014-03-19T13:16:00+01:00

GLISSEZ DES FLEURS DANS VOS DESSERTS

Publié par dalila

le coquelicot:

 

*fleur et saveur:fleur des champs par excellence,

  le coquelicot s'épanouit dans nos campagne en tout début d'été

  avec c'est pétales délicats et sa saveur douce et subtile.

  connue pour ses vertus médicinales,cette plante calmante nous rappelle

  les saveur d'autrefois.

quel usage??glissez un trait de sirop dans vos créme glacées

  et bavarois.pensez à son parfum délicat pour rehausser le biscuit

  léger du fraisier et les coques des macarons.sa note fleurie se marie

  parfaitement au chocolat et à la fraise.

 

 

la violette:

*fleur et saveur: cette beauté des sous-bois surnommée(la fleur de l'amour)explose tellement en patisserie qu'il est difficile d la louper!

utilisez-la avec parcimonie car son caractére bien trempé est parfois obsédant.

quel usage?? sa saveur sucrée-poivrée appelle des associations à fort tempérament comme le cassis,le meilleur accord,mais dosée en toute lègèreté.le mariage est aussi trés réussi avec le chocolat blanc en mousse,en crème.....elle excelle en touche discrète dans une confiture de cerises,séduit dans le riz au lait et s'accorde bien avec la crème patissière dans les éclairs.

 

l'acacia:

*fleur et saveur:c'est au printemps que l'arbre se pare des belles grappes de petites fleurs blanches au parfum puissant et miellé,oscillant entre effluves de rose et de fleur d'oranger.

quel usage?? si vous avez la chance de pouvoir en cueillir,dégustez-les aussitot en beignets mais profitez aussi de leur saveur en sirop pour en agrémenter confitures et gelées,sachant que c'est avec la pomme,la rhubarbe et le pamplemousse que l'accord est le plus beau.

leur gout fruité et subtil esst bienvenue dans les yaourts,les pates à crépes et les crèmes ou dans un biscuit moelleux.n'oubliez pas que quelques gouttes glissées dans un mélange de fruits et d'amandes rajeunissent agréablement l'incontounable crumble.

 

la lavande:

*fleur et saveur: on connait bien ces jolis petits brins gorgés d'essence aux mille propriétés dont le parfums nous plonge dans les douceurs ensoleillées.puissante,la lavande doit étre dosèe avec justesse.

que usage?? c'est avec l'abricot,la péche et le melon que sa saveur si particulière nous enchante le plus.

qu'ils soient en salade,compotée,clafoutis ou rotis,elle se fait discrète

et délicieuse en alliance avec du miel citronné.en bel accord avec la figue,accompagnée de l'amande dans une tartelette,son petit gout légèrement camphré remplace aussi volantiers celui de l'anis dans les biscuits secs comme les  navettes de marseille.

elle fait merveille dans la crème brulée,les iles flottantes et, associée au chocolat,elle invite nos papilles au voyage.

 

le mimosa:

*fleur et saveur: leurs magnifiques boules de pollen vodorantes et éclatantes illuminent la provence dès les preliers redoux.

respirez l'air embaume leur note caractéristique,miellée et suave,que l'on retrouve pleinement dans le sirop.

quel usage?? le sirop parfume avecoriginalité le fromage blanc,la panna cotta,le cheesecake et donne de l'élégance à la meringue.

sa saveur se marie tès bien au citron comme dans la fameuse tarte

ou l'accord devient rond et souple.

dans son fief de bormes-les -mimosa,vous la trouverez sous mille formes;

miel,guimauve,bonbons ou chocolat.du plus bel effet sur les desserts,les perles jaunes du commerce imitant le mimosa sont trés décoratives mais seulement en sucre!

 

la rose:

*fleur et saveur: rose de damas,de provins,aux cent feuilles....

ce son surtout les variétés anciennes de la "reine des fleurs"

qui offrent de puissantes senteurs aux notes chaudes et miellées.

quel usage?? la rose-fleurit avec délicatesse de nombreuses boissons;

eau,limonade,laitages et cockails de fruits.glissé dans les guimauves,

son arome raffiné fera écho à la note orientale des loukoums.

ajoutez son parfum d'antan aux confitures et aux gelées,surtout de fruits rouges.essayez aussi de remplacer une partie de sucre de votre crème anglaise par du sirop.alliée à la chantilly,elle jouera sur le coté saveur mais aussi sur la couleur et en ajoutant des framboises et des éclats de pistaches,ça devientun pur bonheur!

 

la fleur de sureau:

*fleur et saveur: ce petit arbre sauvage s'orne au printemps de fleurs blanches en ombelles à l'odeur puissante mais dont la saveur,étonnamment,est délicate et raffinée.

quel usage?? la note fleurie,légère et muscadée du sirop de sureau

est trés aprréciée nature avec de l'eau pétillante ou avec des feuilles

 de basillic et de menthe.coté desserts,toutes sortes de fantaisies

sont permises:en granité avec du citron,dans une salade d'agrumes ou

toutes sortes de crèmes.

les fruits rouges lui vont bien mais la fraise est sa préférée,suivie de près par la rhubarbe.pochez des péches ou,plus original,tentez des morceaux de pastèque macérés dans son sirop à servir avec de la glace à la framboise.

 



Voir les commentaires

2013-06-07T12:15:00+02:00

TRUCS POUR TOUT REUSSIR

Publié par dalila

1* coup d'éclat:

pour donner un bel aspect doré à

souhait et brillant à vos biscuits et viennoiseries,

badigeonnez la pâte d'oeuf battu une premier fois,

à l'aide d'un pinceau.placez-la 30mn au moins au frais

et recommencez une seconde fois,juste avant d'enfourner.

ayez néanmoins  la mains légère,dorez uniformément

et sans laisser couler l'oeuf.

 

2*pas d'accrocs à la pâte:

la pâte sablée est très fragile et a tendance à se briser

quand on l'étale.pour la manipuler facilement après l'avoir

pétrie,étalez-la directement entre deux feuilles de papier

sulfurisé,avec un diamètre légèrement plus grand que celui du moule.

ensuite,réfrigérez-la environ 30mn pour qu'elle reprenne

consistance,puis glissez-la dans le moule en vous aidant

du papier.s'il reste malgré tout des accrocs,n'hésitez pas 

à les rapiécer avec vos doigts,cette pâte le supporte très bien.

 

3*c'est gonflé!

éviter les brioches raplapla,c'est du gâteau!

pour des alvéoles bien aérées,remplacez la moitié de 

la farine classique(type 55) par de la farine dite de force

ou de gruau(type 45).plus riche en gluten,elle donne souplesse

et élasticité à la pâte;elle est plus facile à travailler et gonfle mieux

à la cuisson.

 

4*ça tourne rond:

parce qu'on les adore quand ils sont bien lisses,supprimez les pointes

des petits choux en appuyant dessus avec un doigt mouillé

après les avoir dressés sur une plaque de cuisson.pour qu'ils ne se 

déforment pas pendant la cuisson,vous pouvez les coiffer d'un disque

de pâte sucrée avant d'enfourner.vous pouvez également dorer

à l'oeuf avec un pinceau,mais c'est encore avec de l'huile que vous

obtiendrez le meilleur résultat.

 

5*ON S'Y PERD:

la meringue français:est la plus facile;on fait simplement

monter des blancs en neige,puis on ajoute le sucre en poudre.

parfait pour des meringues croquantes qui restent moelleuses

à coeur,comme celles qu'on achetés chez le pâtissier.

 

la meringue italienne:se prépare en versant du sucre cuit à 110°C

sur les blancs montés en neige ferme.on s'en sert pour les macarons 

et décorer les tartes au citron.

 

la meringue suisse:s'utilise essentiellement pour réaliser

des décors,secs et croquants,à l'intérieur comme à l'extérieur.

placez les blancs d'oeufs avec du sucre glace sur un bain-marie

et fouettez jusqu'à atteindre 60°C.

battez ensuite en neige ferme.vous pouvez les conserver plusieurs

semaines dans une boite en métal fermée.

 

6* BIEN GARDES:

 

s'il vous reste des oeufs après vos exploits en pâtisserie,

vous pouvez conserver les blancs jusqu'à 4 jours dans un récipient

fermé au réfrigérateur,ou bien les congeler,d'abord dans un bac

à glaçons puis dés la prise en glace,dans un sac.pour les jaunes,

en revanche,ne les gardez pas plus de 48h au frais en prenant soins

de les recouvrir d'eau froide.il suffira de les égoutter avant utilisation.

 

7* COUP DE CHAUD:

 

si  vous n'avez pas de thermomètre pour réaliser la meringue suisse,

les macarons ou le nougat glacé,prélevez un peu de sirop avec une

cuillère pendant la cuisson et plongez-le aussitôt dans un bol

d'eau froide.récupérez le sucre et roulez-le entre vos doigts.s'il

forme une boule malléable,c'est qu'il a atteint 110°C;il est donc prét.

 

8*PEAU DE PECHE:

 

il est souvent difficile de peler une péche rapidement

sans abîmer le fruit et pourtant rien de plus facile;

comme pour les tomates,faites une petite croix à la base

du fruit avec la pointe d'un couteau pour fendre la peau

sans entamer la chair,et plongez la péche dans une casserole

d'eau bouillante de 10 à 30 seconde,selon la maturité du fruit.

retirer-la avec une écumoire et rafraîchissez-la aussitôt

dans un récipient d'eau froide.vous pourrez alors éliminer la peau

en un quart de seconde,en tirant dessus.

 

 

Voir les commentaires

2013-05-08T00:00:00+02:00

ASTUCE DE CUISINE

Publié par dalila

*fraises sauvées:

ne laissez jamais les fraises dans leur barquette

lorsque vous les mettez au frais,elles peuvent pourrir en une journée!

prenez le temps de les disposer dans une assiette sur une seule couche

et recouvrez-les de papier absorbant.

*chapelure verte:

pour une chapelure original,mixez un bouquet de persil effeuillé,

1 gousse d'ail et 50gr de chapelure.vous pourrez paner vos escalopes

de poulet ou faire gratiner un parmentier de poisson en couleur.

*bonne odeur de frais:

aussi bien pour le réfrigérateur que le lave-vaisselle,mettez 

régulièrement du bicarbonate de soude afin d'éliminer les mauvaise odeurs.

frottez-en aussi votre planche à découper pour la désodoriser avant

de la rincer à l'eau bouillante.

*noix bien cernées:

pour retirer les cerneaux de noix de leur coquille sans les briser,

faites les tremper les noix avant de les ouvrir 1h dans de l'eau sucrée.

*des frites qui on du goût:

ajoutez deux gousses d'ail percées avec les dents d'une fourchette

dans l'huile de friture des frites,elles rehausseront leur gout sans

pour autant leur donner le gout d'ail!

*riz bien gonflé:

pour que le riz au lait gonfle bien,ne le sucrez qu'en fin de cuisson

et faites fondre le sucre dans un peu de lait chaud 

avant de l'ajouter au riz.

*onctueux et malin!

quand vous cuisinez des brocolis,ne jetez plus les pieds.

mixez-les avec du lait en poudre et un peu de jus de cuisson,

vous obtiendrez une mousse  onctueuse et original pour accompagner

une volaille ou un poisson.

*champignons bien fermes:

lorsque vous poêlez des champignons de paris ou des shitakés.

(leurs cousins asiatiques),arrosez-les à mi-cuisson avec le jus d'un citron;

ca va les raffermir! ils resteront ainsi bien fermes sous la dent!

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog